Ce que nous croyons

armée du salut saint-jérômeLes doctrines de l’Armée du Salut

1. Nous croyons que les Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament ont été données par l’inspiration de Dieu, et qu’elles seules constituent la règle divine de la foi et de la vie chrétiennes.

2. Nous croyons qu’il y a un seul Dieu, infiniment parfait, Créateur, Conservateur et Gouverneur de toutes choses, seul digne de l’adoration religieuse.

3. Nous croyons qu’il y a dans ce Dieu unique, trois personnes réellement distinctes, mais égales en puissance et en gloire : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

4. Nous croyons que dans la personne de Jésus-Christ la nature divine est unie à la nature humaine, de sorte que Jésus-Christ est véritablement Dieu et véritablement homme.

5. Nous croyons que nos premiers parents furent créés en état d’innocence, mais que, par leur désobéissance, ils perdirent leur pureté primitive et le bonheur. En conséquence de la chute, tous les hommes sont devenus pécheurs, entièrement mauvais, et pour cette raison, ils sont à bon droit exposés à la colère de Dieu.

6. Nous croyons que notre Seigneur Jésus-Christ, par ses souffrances et sa mort, a réconcilié le monde entier avec Dieu; ainsi quiconque le veut, peut être sauvé.

7. Nous croyons que la repentance envers Dieu, la foi en notre seigneur Jésus-Christ, et la régénération par le Saint-Esprit sont nécessaires au salut.

8. Nous croyons que c’est par grâce que nous sommes justifiés, par la foi en notre Seigneur Jésus-Christ, et que celui qui croit en a le témoignage en lui-même.

9. Nous croyons que la possession permanente du salut dépend de la foi constante en Christ et de l’obéissance à sa parole.

10. Nous croyons que c’est le privilège de tous les enfants de Dieu d’être sanctifiés tout entiers, et que tout leur être, l’esprit, l’âme et le corps, peut être conservé irrépréhensible, pour l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ (1 Th. 5 : 23).

11. Nous croyons à l’immortalité de l’âme, à la résurrection du corps, au jugement universel lors de la fin du monde, au bonheur éternel des justes et au châtiment éternel des méchants.