Notre histoire

armée du salut saint-jérômeUne armée de paix

L’Armée du Salut naît en pleine révolution industrielle, à la fin du XIXème siècle. Elle est fondée, en 1878, par le pasteur anglais William Booth, choqué par le spectacle des foules ouvrières qui s’entassent dans les quartiers pauvres de l’Est londonien. Tandis que Karl Marx trouvera dans les bas-fonds de l’East End les fondements de son idéologie révolutionnaire matérialiste et athée, William Booth propose un autre moyen de salut à ces populations qui vivent dans la misère.

Pour lui, le changement ne s’opère pas au niveau des masses mais d’abord en chaque individu. Le progrès social, politique et économique doit découler d’une profonde transformation intérieure de l’homme, réconcilié avec lui-même par la puissance de l’Évangile. Mais William Booth, réaliste, sait aussi qu’avant de parler à quelqu’un du Royaume des cieux, il faut pouvoir lui proposer des conditions de vie décentes sur terre. C’est l’origine de la devise devenue populaire : « Soup, soap, salvation » (Soupe, savon, et salut). Ces valeurs s’incarnent aujourd’hui encore dans les différentes villes où elle est impliquée dans le monde.

Donc d’abords fondé en 1865, dans les quartiers pauvres de Londres, sous le nom de « Mission chrétienne », le mouvement fut rebaptisé Armée du Salut en 1878, pour refléter la structure de plus en plus militaire qu’il avait adoptée afin d’être plus efficace dans son action. C’est sous cette forme que, quatre ans plus tard, l’Armée s’implanta au Canada. Depuis, sa croissance comme église et organisme de services sociaux a suivi l’évolution de la société canadienne.

Une armée internationale

Armée de paix, l’Armée du Salut est aussi une armée sans frontière implantée dans plus de 120 pays. L’organisation rassemble aujourd’hui 2,5 millions de salutistes à travers le monde. Présente dans les zones industrialisées comme dans les pays « les moins avancés », elle met en place et gère de multiples structures dans les domaines de la santé, de l’enseignement, de l’aide sociale et de l’évangélisation. L’Armée du Salut, mouvement international, appartient à l’Église chrétienne universelle. Une part de sa mission est d’annoncer l’Évangile et de soulager en son nom les détresses humaines, sans aucune distinction.

Dans les pays les plus pauvres, l’Armée du Salut participe activement à l’aide au développement. En Afrique, en Asie, en Amérique latine, elle crée et cogère des programmes agricoles, médicaux et des structures d’enseignement. L’Armée du Salut intervient aussi ponctuellement pour répondre aux besoins urgents des populations sinistrées. Ainsi, aux États-Unis, elle a porté secours aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 et aux victimes de l’ouragan Katrina en 2005. En Asie du Sud-Est, elle était présente pour aider les victimes du Tsunami de décembre 2004, tout comme pour les victimes du tremblement de terre de 2010 en Haïti.

Pour en savoir plus sur l’action de l’Armée du Salut dans le monde, vous pouvez consulter le site www.salvationarmy.org sur lequel vous trouverez les liens vers les autres sites de l’Armée du Salut dans le monde.

La structure de l’Armée du Salut dans le monde

Santé : 75 hôpitaux et maternités, 292 dispensaires, 64 instituts pour aveugles, sourds et muets, handicapés moteurs, 30 maisons de convalescence.

Enseignement : 2300 établissements scolaires (de la maternelle à l’université).

Action sociale : L’Armée du Salut gère 6 500 centres sociaux à travers le monde :

Urgence : centres de distribution de nourriture, centres d’accueil d’urgence, foyers logements.

Femmes : foyers maternels, centres d’accueil.

Enfance et adolescence : haltes garderies, centres aérés, centres de vacances.

Personnes âgées : maisons de retraite.

Soins : centres de convalescence, centres de soins pour alcooliques et toxicomanes.

Prisonniers : centres d’accueil pour les anciens détenus à leur sortie de prison.

Autres : foyers de marins, centres de réadaptation par le travail.

L’Armée du Salut est également Église : 15 000 église communautaire (postes d’évangélisation), 16 945 officiers, 120 000 officiers locaux, 2,5 millions de (membre) soldats et de sympathisants, 160 périodiques édités. L’Évangile est annoncé en 175 langues et dialectes.

L’Armée du Salut au Canada

L’Armée du Salut entreprit son œuvre au Canada en 1882, quinze ans seulement après la création de la Confédération, et se mit rapidement à l’œuvre pour donner de l’espoir aux personnes dans le besoin, autant à l’échelle nationale qu’internationale.

Les premières « réunions » en plein air, ou services du culte, eurent lieu à Toronto en janvier 1882 et, cinq mois plus tard, à London, en Ontario. Ces services étaient célébrés par des immigrants britanniques qui avaient connu l’Armée du Salut dans leur pays d’origine. C’est en juillet de cette année-là que l’Armée commença officiellement ses activités, lorsqu’un officier américain, le major Thomas Moore, en prit le commandement.

Il y avait alors, en Ontario, onze « postes » ou congrégations. Un an plus tard, le Canada devenait un « territoire » indépendant, responsable de sa propre administration au sein de l’organisation mondiale. À Montréal, l’Armée du Salut a débuté son œuvre dès 1884.

Dès ses débuts, l’Armée du Salut au Canada adopta la philosophie de son fondateur, William Booth, qui se résume ainsi : « À quoi bon prêcher le salut aux affamés ? ». C’est à ce moment que prit naissance le concept de « soupe, savon et salut », qui se modifia avec les années pour devenir le programme complet de services sociaux de l’Armée du Salut. Aujourd’hui, un grand nombre de ces services sont offerts en partenariat avec le gouvernement.

Aujourd’hui, l’Armée du Salut est le plus important fournisseur de services sociaux au Canada après le gouvernement. Jour après jour, elle s’efforce de donner de l’espoir et du soutien aux personnes les plus vulnérables de 400 collectivités canadiennes et de 118 pays. En outre, l’Armée offre une aide concrète aux familles et aux enfants en pourvoyant aux nécessités de la vie, en fournissant des refuges aux sans‑abri et en offrant des programmes de traitement de la toxicomanie aux personnes qui ont développé une dépendance. Pour en savoir plus sur l’action de l’Armée du Salut au Canada, vous pouvez consulter le site www.salvationarmy.ca et au Québec le site www.armeedusalut-quebec.ca

À Saint-Jérôme

Ici à Saint-Jérôme, l’Armée du Salut existe depuis plus de 30 ans. Au travers son Centre Communautaire, elle offre actuellement, une aide concrète aux familles et aux enfants tout en pourvoyant aux nécessités de la vie au travers son service d’aide à la famille. Elle a durant ses 30 ans d’existence diversifiée ses services, dans une population changeante et toujours en croissance.

Prenez le temps de parcourir les différentes pages du site afin de mieux connaître nos différents services.